Laboratoire de Bioimagerie et Pathologies
UMR CNRS 7213


Partenaires

CNRS
Logo Universite de strasbourg
 

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités du laboratoire

Colloque Science et Santé

Antibiorésistance : un défi éducatif & sociétal

Mise à jour 21 février 2020

ESBS, pôle API, Illkirch
25 mars 2020
Programme téléchargeable à l’adresse : https://seafile.unistra.fr/f/ad952c216c2d4a2194be/
Inscription gratuite mais néanmoins indispensable sur : https://www.maisons-pour-la-science.org/node/1483840

N’hésitez pas à Contacter Laurence Choulier, co-organisatrice de ce colloque : (UMR 7021, laurence.choulier unistra.fr, 03 68 85 41 14)


Pour plus d’information :

«  L’antibiorésistance est la plus grande menace sanitaire mondiale  » affirme Lord Jim O’Neill, qui a dirigé, en 2016, un rapport remarqué sur l’antibiorésistance pour le compte du gouvernement britannique.
Pour s’attaquer à ce problème international, il est essentiel d’informer, de sensibiliser et de mobiliser l’ensemble de la population.
Le colloque du 25 mars a pour objectif de réunir tous les acteurs qui doivent se mobiliser pour affronter cette menace.
Il s’agit évidemment des scientifiques, mais également des enseignants, des industriels, des médecins/pharmaciens/vétérinaires, des patients, des politiques, des journalistes, tout citoyen.
Cette menace concerne autant la santé humaine qu’animale. Elle impacte les pays industrialisés, et plus encore de nombreux pays en voie de développement. Elle concerne autant les infections actuellement considérées comme bénignes, que les actes chirurgicaux liés à des pathologies graves. Elle implique une responsabilisation de l’ensemble de la population. Le concept d’une seule santé englobe les secteurs de la médecine humaine et vétérinaire, le secteur de l’environnement, ainsi que divers organes décisionnels qui comprennent l’action individuelle ainsi que les politiques aux échelles nationales et internationales. Le rôle des protagonistes, tels que les entreprises pharmaceutiques et les agriculteurs, doit également être pris en compte. Ce colloque est donc ouvert à tous. Des temps d’échanges sont prévus pour favoriser les débats.